tous les documents
  • tous les documents
  • Images
  • Films
  • Rushes
  • Publications
  • Audio
Recherche avancée
Ensemble de recherche :
tous les documents
  • tous les documents
  • Images
  • Films
  • Rushes
  • Publications
  • Audio
Recherche par couleur
Ensemble de recherche :
tous les documents
  • tous les documents
  • Images
  • Films
  • Rushes
  • Publications
  • Audio
Code HTML Copiez-collez le code ci-dessous pour l'intégrer dans une page Web.
Titre :
Science en direct : Vers des logiciels plus sobres en énergie avec R. Rouvoy
Légende - Résumé :
Romain Rouvoy, enseignant-chercheur au sein de l’équipe SPIRALS, s’intéresse aux problématiques de respect de l’intimité des usagers (user privacy), de sécurité de leurs données et de réduction de l’empreinte énergétique des logiciels.

De nos jours, le développement des applications s’est démocratisé et de nombreux acteurs se proposent de concevoir des solutions logicielles pour couvrir tel ou tel besoin. Cependant, la façon dont sont réalisés ces développements peut conduire à des dérives qu’il est nécessaire d’identifier et d’analyser afin d’émettre des recommandations pour des développements beaucoup plus vertueux, pour les usagers et pour l’environnement.
En particulier, réduire la consommation énergétique des logiciels et des applications, toujours plus énergivores, en prenant en compte l’ensemble de leur cycle de vie, de leur conception à leur exécution est un défi désormais critique.

L'émission Science en direct, présentée par Jean Fauquet, a été diffusée en ligne lors de la Fête de la science, le 6 octobre 2020 (Voir le programme Inria de la Fête de la Science 2020).
La playlist complète du Science en direct 2020 sur la chaine Youtube de L'Esprit sorcier officiel.
Nom de fichier :
Inria-1241_EM5_INRIA_Romain-Rouvoy.mp4
Titre :
Science en direct : Vers des logiciels plus sobres en énergie avec R. Rouvoy
Année :
2020
Durée (min) :
00:08:21
Lien Equipe-projet :
Lien Centre de Recherche :
Mots clés :
N° master :
0
IsyTag :
- - : - % - comprendre - consommation - D' - énergétique - énergie - est-ce - information - intelligence - justement - logiciel - n' - part - pouvoir - qu' - sorte - technologie - usage - wattmètre
Transcription automatiqu :
alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va est de plus en plus connecté on va revenir à la démographie et là on passe un peu dans les nouvelles technologies technologies du numérique dont de plus en plus connecté mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec jan et son nouvel invité pour sa direction le nord de la france va à villeneuve-d'ascq plus précisément j'ai le plaisir d'avec moins d'avoir avec moi romain revoit bonjour bonjour vous êtes professeur des universités à lille et membre d'une équipe de recherche de l'ineris institut national de la recherche sciences et technologie du numérique alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connecté et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation tout à fait à observer ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pourquoi se connecter à internet pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes même pour le travail pour leurs loisirs euh on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie euh des technologies de l'information et de la communication laity représente entre cinq et neuf pour cent de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon deux milles trente cette part de consommation pourrait atteindre typiquement vingt pour cent il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même cinq à cinquante pourcent de la consommation accord donc une part quand même assez conséquente une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement qu'est-ce que ça comprend ça comprendre les téléchargements quand on quand on cherche quelque chose sur une application ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies technologies du numérique dont de plus en plus connecté mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec jan et son nouvel invité pour sa direction le nord de la france va à villeneuve-d'ascq plus précisément j'ai le plaisir d'avec moins d'avoir avec moi romain revoit bonjour bonjour vous êtes professeur des universités à lille et membre d'une équipe de recherche de l'ineris institut national de la recherche sciences et technologie du numérique alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connecté et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation tout à fait à observer ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pourquoi se connecter à internet pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes même pour le travail pour leurs loisirs euh on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie euh des technologies de l'information et de la communication laity représente entre cinq et neuf pour cent de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon deux milles trente cette part de consommation pourrait atteindre typiquement vingt pour cent il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même cinq à cinquante pourcent de la consommation accord donc une part quand même assez conséquente une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement qu'est-ce que ça comprend ça comprendre les téléchargements quand on quand on cherche quelque chose sur une application ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec jan et son nouvel invité pour sa direction le nord de la france va à villeneuve-d'ascq plus précisément j'ai le plaisir d'avec moins d'avoir avec moi romain revoit bonjour bonjour vous êtes professeur des universités à lille et membre d'une équipe de recherche de l'ineris institut national de la recherche sciences et technologie du numérique alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connecté et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation tout à fait à observer ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pourquoi se connecter à internet pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes même pour le travail pour leurs loisirs euh on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie euh des technologies de l'information et de la communication laity représente entre cinq et neuf pour cent de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon deux milles trente cette part de consommation pourrait atteindre typiquement vingt pour cent il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même cinq à cinquante pourcent de la consommation accord donc une part quand même assez conséquente une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement qu'est-ce que ça comprend ça comprendre les téléchargements quand on quand on cherche quelque chose sur une application ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· pour sa direction le nord de la france va à villeneuve-d'ascq plus précisément j'ai le plaisir d'avec moins d'avoir avec moi romain revoit bonjour bonjour vous êtes professeur des universités à lille et membre d'une équipe de recherche de l'ineris institut national de la recherche sciences et technologie du numérique alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connecté et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation tout à fait à observer ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pourquoi se connecter à internet pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes même pour le travail pour leurs loisirs euh on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie euh des technologies de l'information et de la communication laity représente entre cinq et neuf pour cent de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon deux milles trente cette part de consommation pourrait atteindre typiquement vingt pour cent il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même cinq à cinquante pourcent de la consommation accord donc une part quand même assez conséquente une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement qu'est-ce que ça comprend ça comprendre les téléchargements quand on quand on cherche quelque chose sur une application ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément j'ai le plaisir d'avec moins d'avoir avec moi romain revoit bonjour bonjour vous êtes professeur des universités à lille et membre d'une équipe de recherche de l'ineris institut national de la recherche sciences et technologie du numérique alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connecté et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation tout à fait à observer ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pourquoi se connecter à internet pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes même pour le travail pour leurs loisirs euh on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie euh des technologies de l'information et de la communication laity représente entre cinq et neuf pour cent de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon deux milles trente cette part de consommation pourrait atteindre typiquement vingt pour cent il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même cinq à cinquante pourcent de la consommation accord donc une part quand même assez conséquente une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement qu'est-ce que ça comprend ça comprendre les téléchargements quand on quand on cherche quelque chose sur une application ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour bonjour vous êtes professeur des universités à lille et membre d'une équipe de recherche de l'ineris institut national de la recherche sciences et technologie du numérique alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connecté et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation tout à fait à observer ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pourquoi se connecter à internet pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes même pour le travail pour leurs loisirs euh on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie euh des technologies de l'information et de la communication laity représente entre cinq et neuf pour cent de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon deux milles trente cette part de consommation pourrait atteindre typiquement vingt pour cent il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même cinq à cinquante pourcent de la consommation accord donc une part quand même assez conséquente une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement qu'est-ce que ça comprend ça comprendre les téléchargements quand on quand on cherche quelque chose sur une application ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche sciences et technologie du numérique alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connecté et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation tout à fait à observer ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pourquoi se connecter à internet pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes même pour le travail pour leurs loisirs euh on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie euh des technologies de l'information et de la communication laity représente entre cinq et neuf pour cent de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon deux milles trente cette part de consommation pourrait atteindre typiquement vingt pour cent il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même cinq à cinquante pourcent de la consommation accord donc une part quand même assez conséquente une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement qu'est-ce que ça comprend ça comprendre les téléchargements quand on quand on cherche quelque chose sur une application ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connecté et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation tout à fait à observer ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pourquoi se connecter à internet pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes même pour le travail pour leurs loisirs euh on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie euh des technologies de l'information et de la communication laity représente entre cinq et neuf pour cent de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon deux milles trente cette part de consommation pourrait atteindre typiquement vingt pour cent il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même cinq à cinquante pourcent de la consommation accord donc une part quand même assez conséquente une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement qu'est-ce que ça comprend ça comprendre les téléchargements quand on quand on cherche quelque chose sur une application ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connecté et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation tout à fait à observer ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pourquoi se connecter à internet pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes même pour le travail pour leurs loisirs euh on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie euh des technologies de l'information et de la communication laity représente entre cinq et neuf pour cent de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon deux milles trente cette part de consommation pourrait atteindre typiquement vingt pour cent il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même cinq à cinquante pourcent de la consommation accord donc une part quand même assez conséquente une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement qu'est-ce que ça comprend ça comprendre les téléchargements quand on quand on cherche quelque chose sur une application ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation tout à fait à observer ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pourquoi se connecter à internet pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes même pour le travail pour leurs loisirs euh on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie euh des technologies de l'information et de la communication laity représente entre cinq et neuf pour cent de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon deux milles trente cette part de consommation pourrait atteindre typiquement vingt pour cent il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même cinq à cinquante pourcent de la consommation accord donc une part quand même assez conséquente une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement qu'est-ce que ça comprend ça comprendre les téléchargements quand on quand on cherche quelque chose sur une application ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation tout à fait à observer ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pourquoi se connecter à internet pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes même pour le travail pour leurs loisirs euh on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie euh des technologies de l'information et de la communication laity représente entre cinq et neuf pour cent de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon deux milles trente cette part de consommation pourrait atteindre typiquement vingt pour cent il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même cinq à cinquante pourcent de la consommation accord donc une part quand même assez conséquente une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement qu'est-ce que ça comprend ça comprendre les téléchargements quand on quand on cherche quelque chose sur une application ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait à observer ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pourquoi se connecter à internet pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes même pour le travail pour leurs loisirs euh on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie euh des technologies de l'information et de la communication laity représente entre cinq et neuf pour cent de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon deux milles trente cette part de consommation pourrait atteindre typiquement vingt pour cent il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même cinq à cinquante pourcent de la consommation accord donc une part quand même assez conséquente une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement qu'est-ce que ça comprend ça comprendre les téléchargements quand on quand on cherche quelque chose sur une application ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pourquoi se connecter à internet pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes même pour le travail pour leurs loisirs euh on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie euh des technologies de l'information et de la communication laity représente entre cinq et neuf pour cent de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon deux milles trente cette part de consommation pourrait atteindre typiquement vingt pour cent il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même cinq à cinquante pourcent de la consommation accord donc une part quand même assez conséquente une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement qu'est-ce que ça comprend ça comprendre les téléchargements quand on quand on cherche quelque chose sur une application ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs euh on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie euh des technologies de l'information et de la communication laity représente entre cinq et neuf pour cent de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon deux milles trente cette part de consommation pourrait atteindre typiquement vingt pour cent il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même cinq à cinquante pourcent de la consommation accord donc une part quand même assez conséquente une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement qu'est-ce que ça comprend ça comprendre les téléchargements quand on quand on cherche quelque chose sur une application ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie euh des technologies de l'information et de la communication laity représente entre cinq et neuf pour cent de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon deux milles trente cette part de consommation pourrait atteindre typiquement vingt pour cent il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même cinq à cinquante pourcent de la consommation accord donc une part quand même assez conséquente une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement qu'est-ce que ça comprend ça comprendre les téléchargements quand on quand on cherche quelque chose sur une application ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication laity représente entre cinq et neuf pour cent de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon deux milles trente cette part de consommation pourrait atteindre typiquement vingt pour cent il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même cinq à cinquante pourcent de la consommation accord donc une part quand même assez conséquente une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement qu'est-ce que ça comprend ça comprendre les téléchargements quand on quand on cherche quelque chose sur une application ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre cinq et neuf pour cent de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon deux milles trente cette part de consommation pourrait atteindre typiquement vingt pour cent il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même cinq à cinquante pourcent de la consommation accord donc une part quand même assez conséquente une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement qu'est-ce que ça comprend ça comprendre les téléchargements quand on quand on cherche quelque chose sur une application ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 pour 100 de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon deux milles trente cette part de consommation pourrait atteindre typiquement vingt pour cent il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même cinq à cinquante pourcent de la consommation accord donc une part quand même assez conséquente une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement qu'est-ce que ça comprend ça comprendre les téléchargements quand on quand on cherche quelque chose sur une application ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 pour 100 de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement vingt pour cent il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même cinq à cinquante pourcent de la consommation accord donc une part quand même assez conséquente une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement qu'est-ce que ça comprend ça comprendre les téléchargements quand on quand on cherche quelque chose sur une application ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 pour 100 de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même cinq à cinquante pourcent de la consommation accord donc une part quand même assez conséquente une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement qu'est-ce que ça comprend ça comprendre les téléchargements quand on quand on cherche quelque chose sur une application ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même cinq à cinquante pourcent de la consommation accord donc une part quand même assez conséquente une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement qu'est-ce que ça comprend ça comprendre les téléchargements quand on quand on cherche quelque chose sur une application ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement qu'est-ce que ça comprend ça comprendre les téléchargements quand on quand on cherche quelque chose sur une application ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup en différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différent source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes source de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment où on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) on utilise pour pouvoir se connecter à internet on va retrouver du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi du match va bien entendu ce que ça comprenez vous avez dit ça comprenez les équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les terminaux mobiles les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permet au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter ben comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau savait le wi-fi savait toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériel ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelques cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec son appel des centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisent accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· accord donc c'est toutes ces petites choses cumuler ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représente une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une comme sommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante quels sont les les enjeux derrière la réduction euh énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel nuise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture de manière différente et sa différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça différence sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose un petit le même rapport avec le matériel qui finit l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine l'article va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel fait en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal des technologies sort sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte sur le long terme on en arrive à voir c'est un sens de sommation mais on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte moi accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· accord alors vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement euh la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas oui tout à fait on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un maître logiciel donc un outil qui permet euh la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service et de pouvoir essayer de travailler sur justement cette consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique de onze en comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part maître on connaît dans le domaine de l'électronique mais sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment sur les logiciels au plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement bien consomment chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien d'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel tout à fait c'est un logiciel euh aux sources euh en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous euh se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur consommation dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque dans ces estimations euh qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation d'énergie pour les ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié au sont justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette consommation d'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big tatin l'arrivée de l'intelligence artificielle et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications euh comment comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet en informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet en informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme donc on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes en ayant une consommation raisonnable il y a aussi euh ce qu'on appelle le rebond c'est à dire en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet en informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme donc on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes tout en ayant une consommation raisonnable· Il y a aussi ce qu'on appelle l'effet rebond c'est-à-dire que en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes de plus en plus efficient les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet en informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme donc on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes tout en ayant une consommation raisonnable· Il y a aussi ce qu'on appelle l'effet rebond c'est-à-dire que en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes‚ de plus en plus efficients‚ les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet en informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme donc on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes tout en ayant une consommation raisonnable· Il y a aussi ce qu'on appelle l'effet rebond‚ c'est-à-dire que en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes‚ de plus en plus efficients‚ les gens vont avoir tendance à consommer plus donc comment est-ce comme on miti je sais ses effets là comment on sensibiliser les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet en informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme donc on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes tout en ayant une consommation raisonnable· Il y a aussi ce qu'on appelle l'effet rebond‚ c'est-à-dire que en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes‚ de plus en plus efficients‚ les gens vont avoir tendance à consommer plus‚ et donc comment est-ce qu'on mitige ces effets-là‚ comment est-ce qu'on sensibilise les usagers à différents niveaux pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet en informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme donc on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes tout en ayant une consommation raisonnable· Il y a aussi ce qu'on appelle l'effet rebond‚ c'est-à-dire que en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes‚ de plus en plus efficients‚ les gens vont avoir tendance à consommer plus‚ et donc comment est-ce qu'on mitige ces effets-là‚ comment est-ce qu'on sensibilise les usagers‚ à différents niveaux‚ pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet en informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme donc on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes tout en ayant une consommation raisonnable· Il y a aussi ce qu'on appelle l'effet rebond‚ c'est-à-dire que en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes‚ de plus en plus efficients‚ les gens vont avoir tendance à consommer plus‚ et donc comment est-ce qu'on mitige ces effets-là‚ comment est-ce qu'on sensibilise les usagers‚ à différents niveaux‚ pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne pour faire en sorte que cette consommation augmente sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet en informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme donc on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes tout en ayant une consommation raisonnable· Il y a aussi ce qu'on appelle l'effet rebond‚ c'est-à-dire que en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes‚ de plus en plus efficients‚ les gens vont avoir tendance à consommer plus‚ et donc comment est-ce qu'on mitige ces effets-là‚ comment est-ce qu'on sensibilise les usagers‚ à différents niveaux‚ pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne pour faire en sorte que cette consommation n'augmente pas sur le long terme c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet en informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme donc on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes tout en ayant une consommation raisonnable· Il y a aussi ce qu'on appelle l'effet rebond‚ c'est-à-dire que en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes‚ de plus en plus efficients‚ les gens vont avoir tendance à consommer plus‚ et donc comment est-ce qu'on mitige ces effets-là‚ comment est-ce qu'on sensibilise les usagers‚ à différents niveaux‚ pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne pour faire en sorte que cette consommation n'augmente pas sur le long terme· c'est vraiment sur ces sur ces questions là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet en informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme donc on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes tout en ayant une consommation raisonnable· Il y a aussi ce qu'on appelle l'effet rebond‚ c'est-à-dire que en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes‚ de plus en plus efficients‚ les gens vont avoir tendance à consommer plus‚ et donc comment est-ce qu'on mitige ces effets-là‚ comment est-ce qu'on sensibilise les usagers‚ à différents niveaux‚ pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne pour faire en sorte que cette consommation n'augmente pas sur le long terme· C'est vraiment sur ces questions-là qu'on on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet en informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme donc on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes tout en ayant une consommation raisonnable· Il y a aussi ce qu'on appelle l'effet rebond‚ c'est-à-dire que en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes‚ de plus en plus efficients‚ les gens vont avoir tendance à consommer plus‚ et donc comment est-ce qu'on mitige ces effets-là‚ comment est-ce qu'on sensibilise les usagers‚ à différents niveaux‚ pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne pour faire en sorte que cette consommation n'augmente pas sur le long terme· C'est vraiment sur ces questions-là qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet en informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme donc on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes tout en ayant une consommation raisonnable· Il y a aussi ce qu'on appelle l'effet rebond‚ c'est-à-dire que en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes‚ de plus en plus efficients‚ les gens vont avoir tendance à consommer plus‚ et donc comment est-ce qu'on mitige ces effets-là‚ comment est-ce qu'on sensibilise les usagers‚ à différents niveaux‚ pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne pour faire en sorte que cette consommation n'augmente pas sur le long terme· C'est vraiment sur ces questions-là qu'on qu'on travaille à la fois sur comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet en informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme donc on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes tout en ayant une consommation raisonnable· Il y a aussi ce qu'on appelle l'effet rebond‚ c'est-à-dire que en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes‚ de plus en plus efficients‚ les gens vont avoir tendance à consommer plus‚ et donc comment est-ce qu'on mitige ces effets-là‚ comment est-ce qu'on sensibilise les usagers‚ à différents niveaux‚ pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne pour faire en sorte que cette consommation n'augmente pas sur le long terme· C'est vraiment sur ces questions-là qu'on qu'on travaille à la fois sur : comment faire des technologies plus efficiente en énergie comment prendre en compte des énergies renouvelables et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet en informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme donc on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes tout en ayant une consommation raisonnable· Il y a aussi ce qu'on appelle l'effet rebond‚ c'est-à-dire que en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes‚ de plus en plus efficients‚ les gens vont avoir tendance à consommer plus‚ et donc comment est-ce qu'on mitige ces effets-là‚ comment est-ce qu'on sensibilise les usagers‚ à différents niveaux‚ pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne pour faire en sorte que cette consommation n'augmente pas sur le long terme· C'est vraiment sur ces questions-là qu'on qu'on travaille à la fois sur : comment faire des technologies plus efficientes en énergie‚ comment prendre en compte des énergies renouvelables - et puis aussi se tourner vers les utilisateurs et puis comment intégrer leurs usages comment faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet en informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme donc on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes tout en ayant une consommation raisonnable· Il y a aussi ce qu'on appelle l'effet rebond‚ c'est-à-dire que en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes‚ de plus en plus efficients‚ les gens vont avoir tendance à consommer plus‚ et donc comment est-ce qu'on mitige ces effets-là‚ comment est-ce qu'on sensibilise les usagers‚ à différents niveaux‚ pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne pour faire en sorte que cette consommation n'augmente pas sur le long terme· C'est vraiment sur ces questions-là qu'on qu'on travaille à la fois sur : comment faire des technologies plus efficientes en énergie‚ comment prendre en compte des énergies renouvelables - et puis aussi se tourner vers les utilisateurs‚ et puis comment on peut intégrer leurs usages comment on peut faire en sorte que ces usages soient raisonné au globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet en informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme donc on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes tout en ayant une consommation raisonnable· Il y a aussi ce qu'on appelle l'effet rebond‚ c'est-à-dire que en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes‚ de plus en plus efficients‚ les gens vont avoir tendance à consommer plus‚ et donc comment est-ce qu'on mitige ces effets-là‚ comment est-ce qu'on sensibilise les usagers‚ à différents niveaux‚ pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne pour faire en sorte que cette consommation n'augmente pas sur le long terme· C'est vraiment sur ces questions-là qu'on qu'on travaille à la fois sur : comment faire des technologies plus efficientes en énergie‚ comment prendre en compte des énergies renouvelables - et puis aussi se tourner vers les utilisateurs‚ et puis comment on peut intégrer leurs usages comment on peut faire en sorte que ces usages soient raisonnés pour que globalement un acte énergétique des technologies de l'information de communication judicieux en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet en informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme donc on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes tout en ayant une consommation raisonnable· Il y a aussi ce qu'on appelle l'effet rebond‚ c'est-à-dire que en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes‚ de plus en plus efficients‚ les gens vont avoir tendance à consommer plus‚ et donc comment est-ce qu'on mitige ces effets-là‚ comment est-ce qu'on sensibilise les usagers‚ à différents niveaux‚ pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne pour faire en sorte que cette consommation n'augmente pas sur le long terme· C'est vraiment sur ces questions-là qu'on qu'on travaille à la fois sur : comment faire des technologies plus efficientes en énergie‚ comment prendre en compte des énergies renouvelables - et puis aussi se tourner vers les utilisateurs‚ et puis comment on peut intégrer leurs usages comment on peut faire en sorte que ces usages soient raisonnés pour que globalement l'impact énergétique des technologies de l'information et de la communication puisse en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent accord bon encore beaucoup de défis à relever merci en tout cas romain revoir euh d'avoir été avec nous en duplex on retrouve fred et clément ce car je crois que c'est l'heure de jouer alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet en informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme donc on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes tout en ayant une consommation raisonnable· Il y a aussi ce qu'on appelle l'effet rebond‚ c'est-à-dire que en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes‚ de plus en plus efficients‚ les gens vont avoir tendance à consommer plus‚ et donc comment est-ce qu'on mitige ces effets-là‚ comment est-ce qu'on sensibilise les usagers‚ à différents niveaux‚ pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne pour faire en sorte que cette consommation n'augmente pas sur le long terme· C'est vraiment sur ces questions-là qu'on qu'on travaille à la fois sur : comment faire des technologies plus efficientes en énergie‚ comment prendre en compte des énergies renouvelables - et puis aussi se tourner vers les utilisateurs‚ et puis comment on peut intégrer leurs usages comment on peut faire en sorte que ces usages soient raisonnés pour que globalement l'impact énergétique des technologies de l'information et de la communication puisse en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent‚ D'accord‚ Bon encore beaucoup de défis à relever - Merci en tout cas Romain Rouvroy d'avoir été avec nous en duplex on retrouve Fred et Clémence car je crois que c'est l'heure de jouer· alors bah merci beaucoup euh romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet en informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme donc on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes tout en ayant une consommation raisonnable· Il y a aussi ce qu'on appelle l'effet rebond‚ c'est-à-dire que en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes‚ de plus en plus efficients‚ les gens vont avoir tendance à consommer plus‚ et donc comment est-ce qu'on mitige ces effets-là‚ comment est-ce qu'on sensibilise les usagers‚ à différents niveaux‚ pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne pour faire en sorte que cette consommation n'augmente pas sur le long terme· C'est vraiment sur ces questions-là qu'on qu'on travaille à la fois sur : comment faire des technologies plus efficientes en énergie‚ comment prendre en compte des énergies renouvelables - et puis aussi se tourner vers les utilisateurs‚ et puis comment on peut intégrer leurs usages comment on peut faire en sorte que ces usages soient raisonnés pour que globalement l'impact énergétique des technologies de l'information et de la communication puisse en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent‚ D'accord‚ Bon encore beaucoup de défis à relever - Merci en tout cas Romain Rouvroy d'avoir été avec nous en duplex on retrouve Fred et Clémence car je crois que c'est l'heure de jouer· alors eh bien merci beaucoup Rn'omain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on en parle pas très souvent on n'en a pas forcément conscience·
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet en informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme donc on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes tout en ayant une consommation raisonnable· Il y a aussi ce qu'on appelle l'effet rebond‚ c'est-à-dire que en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes‚ de plus en plus efficients‚ les gens vont avoir tendance à consommer plus‚ et donc comment est-ce qu'on mitige ces effets-là‚ comment est-ce qu'on sensibilise les usagers‚ à différents niveaux‚ pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne pour faire en sorte que cette consommation n'augmente pas sur le long terme· C'est vraiment sur ces questions-là qu'on qu'on travaille à la fois sur : comment faire des technologies plus efficientes en énergie‚ comment prendre en compte des énergies renouvelables - et puis aussi se tourner vers les utilisateurs‚ et puis comment on peut intégrer leurs usages comment on peut faire en sorte que ces usages soient raisonnés pour que globalement l'impact énergétique des technologies de l'information et de la communication puisse en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent‚ D'accord‚ Bon encore beaucoup de défis à relever - Merci en tout cas Romain Rouvroy d'avoir été avec nous en duplex on retrouve Fred et Clémence car je crois que c'est l'heure de jouer· alors eh bien merci beaucoup Romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on n'en parle pas très souvent et on n'en a pas forcément conscience·
Alors on va être plus nombreux mais vous savez qu'on va être de plus en plus connectés alors on va revenir à la démographie là on passe un peu dans les nouvelles technologies les technologies du numérique donc de plus en plus connectées mais quel va être l'impact on va dire en particulier pour le moment sur l'environnement c'est ce qu'on va voir avec Jean et son nouvel invité· Et pour ça direction le Nord de la France‚ on va à Villeneuve-d'Ascq plus précisément J'ai le plaisir d'avoir avec moi Romain Rouvroy bonjour Bonjour - Vous êtes professeur des universités à Lille et membre d'une équipe de recherche de l'Inria institut national de la recherche en sciences et technologies du Numérique Alors on sera plus nombreux on l'a bien compris on sera plus connectés et déjà on le sait bien tous on est souvent sur les applications sur notre smartphone sur euh les logiciels sur notre ordinateur mais ce qu'on sait moins c'est que tout ça ça représente ça consomme beaucoup d'énergie est-ce que vous pourriez me donner une idée de ce que ça représente comme consommation Tout à fait On a observé ces dernières années un usage croissant du numérique avec les citoyens qui se sont emparés de tous ces équipements mobiles ou non pour pouvoir se connecter à Internet‚ pour pouvoir réaliser des tâches quotidiennes‚ même pour le travail pour leurs loisirs et on estime actuellement que la part de la consommation d'énergie des technologies de l'information et de la communication (les TIC) représente entre 5 et 9 % de la consommation globale d'énergie c'est l'état des lieux aujourd'hui et on estime que d'ici quelques années à l'horizon 2030 cette part de consommation pourrait atteindre typiquement les 20 % et il y a même des études un peu plus pessimistes qui estiment que ça pourrait même atteindre 50 % de la consommation - D'accord donc une part quand même assez conséquente Une petite précision quand même quand on parle de consommation de quoi parle-t-on exactement‚ qu'est-ce que ça comprend‚ ça comprend les téléchargements quand on cherche quelque chose sur une application‚ ça comprend quoi ça ça comprend beaucoup ça comprend différentes sources de consommation on va retrouver bien évidemment (inaudible) qu'on utilise pour pouvoir se connecter à Internet on va retrouver - Excusez-moi je n'ai pas bien entendu ce que ça comprenait vous avez dit "ça comprenait les" équipements les équipements d'accord les smartphones‚ les terminaux mobiles‚ les ordinateurs‚ donc tout ce qui va nous permettre au quotidien de se connecter pour comme vous le dites télécharger des fichiers on va aussi retrouver le réseau qui véhicule l'information donc le réseau ça va être le wi-fi ça va être toute l'infrastructure installée dans les sols qui vont faire transiter l'information par de la fibre tout un tas de services et de matériels qui ont besoin de relayer cette information et puis il y a aussi quelque part la face cachée de l'iceberg avec ce qu'on appelle des datacenters les centres de données qui eux hébergent des serveurs qui vont justement mettre à disposition des informations et réaliser des traitements pour pouvoir satisfaire les besoins des utilisateurs· D'accord donc c'est toutes ces petites choses cumulées enfin ces petites choses et grandes choses aussi cumulées qui représentent une consommation énergétique importante Quels sont les enjeux derrière la réduction énergétique des logiciels Le but c'est de pouvoir justement jouer sur le logiciel pour essayer de faire en sorte que le logiciel induise moins de consommation le logiciel en fin de compte comme le pilote d'une voiture le pilote de la voiture va conduire la voiture d'une manière différente et ça ça va avoir un impact différent sur la consommation de cette voiture donc le logiciel c'est un petit peu la même chose c'est un petit peu le même rapport avec le matériel qui in fine est la partie qui va consommer de l'énergie et le but de nos travaux c'est de de voir justement d'analyser de comprendre quels sont les leviers sur lesquels on peut jouer au niveau du logiciel pour faire en sorte d'avoir des consommations plus faibles d'avoir un usage plus frugal et des technologies pour faire en sorte que sur le long terme on n'en arrive pas à avoir ces 20% de consommation mais qu'on essaye de faire en sorte que ce soit moins· - D'accord alors vous vous avez déjà mis au point un outil qui permet de mesurer justement la consommation énergétique des logiciels et je crois qu'il est déjà utilisé‚ c'est le cas - Oui tout-à-fait‚ on a ce qu'on appelle un wattmètre logiciel donc un outil qui permet la plupart du temps aux entreprises de pouvoir justement suivre la consommation de leurs services en ligne pour pouvoir comprendre justement comment la consommation s'opère en temps réel ça leur donne des retours en direct en fonction de ce qui peut se passer : s'il y a des utilisateurs qui se connectent massivement sur leur service‚ et du coup de pouvoir essayer de travailler sur justement cet aspect consommation énergétique et de comprendre comment ils peuvent optimiser la consommation c'est vraiment quelque part un wattmètre tel qu'on le connaît dans le domaine de l'électronique mais vraiment centré sur les logiciels pour pouvoir plus finement combien consomme chacun des logiciels qu'ils utilisent au quotidien - D'accord et nous aussi à la maison on peut avoir ce logiciel Tout à fait c'est un logiciel open source en accès libre c'est à dire que vous pouvez vous connecter sur Internet vous pouvez le télécharger l'installer sur votre machine c'est clairement un logiciel qui pour nous se destine en priorité aux industries du logiciel aux opérateurs de cloud aux opérateurs de télécom pour pouvoir les aider à réduire leur part de consommation puisque justement dans ces estimations qui sont faites euh la grosse part de la consommation en énergie pour les TIC ça vient notamment de tout ce qui est réseau et tout ce qui est lié aux centres de données justement en collaboration avec ces entreprises là pour essayer de réduire cette part de consommation· - D'accord et alors comment ça va évoluer au cours du temps avec le big data‚ l'arrivée de l'intelligence artificielle‚ et puis les nouvelles applications comment tout ça va encore évoluer Alors ça va évoluer en croissance toujours l'intelligence artificielle est un vrai sujet en informatique et la part de consommation de l'intelligence artificielle les prévisions sont assez pessimistes sur combien ça consomme donc on a vraiment des sujets d'actualité là-dessus pour essayer de faire en sorte de continuer à pouvoir intégrer de l'intelligence artificielle dans les systèmes tout en ayant une consommation raisonnable· Il y a aussi ce qu'on appelle l'effet rebond‚ c'est-à-dire que en travaillant sur des logiciels de plus en plus économes‚ de plus en plus efficients‚ les gens vont avoir tendance à consommer plus‚ et donc comment est-ce qu'on mitige ces effets-là‚ comment est-ce qu'on sensibilise les usagers‚ à différents niveaux‚ pour faire en sorte qu'ils aient un usage raisonné des services en ligne pour faire en sorte que cette consommation n'augmente pas sur le long terme· C'est vraiment sur ces questions-là qu'on qu'on travaille à la fois sur : comment faire des technologies plus efficientes en énergie‚ comment prendre en compte des énergies renouvelables - et puis aussi se tourner vers les utilisateurs‚ et puis comment on peut intégrer leurs usages comment on peut faire en sorte que ces usages soient raisonnés pour que globalement l'impact énergétique des technologies de l'information et de la communication puisse en tout cas ne pas exploser dans les années qui viennent‚ D'accord‚ Bon encore beaucoup de défis à relever - Merci en tout cas Romain Rouvoy d'avoir été avec nous en duplex on retrouve Fred et Clémence car je crois que c'est l'heure de jouer· alors eh bien merci beaucoup Romain parce que c'est très très important je crois de nous sensibiliser à ça et on n'en parle pas très souvent et on n'en a pas forcément conscience·
Inria-1241_EM5_INRIA_Romain-Rouvoy.mp4

Format : .mp4
163,1 Mo
1920 x 1080 pixels
00:08:21
Fichier H264. Meilleure résolution disponible
Inria-1241_EM5_INRIA_Romain-Rouvoy_HD

Format : .mp4
312,2 Mo
1024 x 576 pixels
00:08:21
Moyenne Def Web
Sélection
Voir Selection
Déposer ici pour retirer de la sélection